img

24

09/20

Les DG face au Covid-19 : Interview de Youssef CHRAIBI, Président de Securitas Maroc.

24-09-2020

 Face à la crise du Covid-19, Securitas Maroc fait partie des entreprises ayant, consécutivement, mis en place des mesures sanitaires visant à protéger la santé de ses collaborateurs et de ses clients. La filiale fait, également, partie des secteurs ayant été les plus exposés au virus ainsi que les plus touchés par la récession économique et les nouvelles mesures organisationnelles induites par la pandémie.

Expert dans les solutions de sécurité humaine et technologique, Monsieur Youssef CHRAIBI, Président de Securitas Maroc - Protectas, nous éclaircit sur les situations économique et sociale de l’entreprise ainsi que sur l’état du secteur des solutions de sécurité au Maroc, pré et post-confinement.

Entre le respect des restrictions sanitaires, la nécessité d’une gestion de crise budgétaire, la sauvegarde de la santé et la sécurité des collaborateurs et l’accélération de la digitalisation de toutes les activités de l’entreprise, Monsieur Youssef CHRAIBI s’exprime sur son expérience en tant que dirigeant d’une organisation hautement touchée par les nouvelles dynamiques économiques et partage les pertinentes leçons à retenir de cette crise sanitaire.


Quels ont été pour vous les enjeux principaux dans la gestion de votre entreprise durant cette pandémie du Covid-19 ?

La crise sanitaire mondiale causée par l’épidémie du Covid-19 a déclenché une crise économique inédite et nous nous sommes retrouvés face à de grands enjeux tant sur les volets humain, social et économique.

Au début du confinement nous avons dû faire face à la fermeture de nombreux sites clients et bien sûr à l’annulation de l’ensemble des événements initialement programmés. Nous étions donc dans l’obligation de faire notre maximum afin d’éviter de procéder à l’arrêt temporaire de travail ou même au licenciement économique d’une partie de nos salariés, étant donné qu’au vu de notre baisse de CA, nos salariés n’étaient pas éligibles à l’indemnité Covid-19.

Nous avons également dû gérer la continuité de notre activité dans le respect des restrictions et mesures du confinement tout en assurant, dans un climat très critique, la relève afin de garantir la sécurité des activités de nos clients, que ce soit pour les clients dont l’activité était à l’arrêt ou pour nos clients opérant dans les domaines bancaire, industriel et de la grande distribution ou dont les sites dits sensibles.

La garantie de la santé de nos collaborateurs sur le lieu de travail était, également, un de nos grands enjeux, que ce soit au niveau du siège, de notre centre de télésurveillance, de l’ensemble des sites clients mais également et pas des moindres, pour le recouvrement des créances clients durant cette période.

 

En tant que dirigeant d’entreprise, comment vous vous êtes outillé pour faire face à cette crise sanitaire et garder une dynamique professionnelle ?

Indépendamment de cette situation, nous disposions déjà de notre guide de gestion de crise et de notre plan de continuité d’activité. Cette préparation, en amont, nous a permis, dès l’apparition de cette pandémie, d’être pro actif quant à la mise en œuvre des mesures sanitaires pour assurer la protection de l’ensemble de nos collaborateurs mais également la mise en œuvre des moyens matériels nécessaires pour l’accomplissement de nos missions de sécurisation auprès de nos clients.

Nous avons, bien évidemment, comme à l’instar des entreprises marocaines, switcher vers le télétravail qui à notre grande surprise, s’est révélé très concluant et a même permis de créer une nouvelle symbiose de travail entre les équipes.

La communication était assurée en continu et à distance, à la fois pour le bon fonctionnement de notre entreprise mais également pour le respect des mesures sanitaires à travers, notamment, des réunions quotidiennes sur la plateforme collaborative Teams avec l’ensemble des collaborateurs et pareillement avec les clients, de plus en plus adeptes à cet outil.

Nous avons aussi profité de cette situation inédite afin de revoir et améliorer le programme de formation, les process opérationnelles et l’accélération de la digitalisation de toutes nos activités.

Pour cela, nous avons :     

- Mis en œuvre le Plan de Continuité d’Activité (PCA) de l’entreprise incluant la mise en place du télétravail avec des solutions VPN pour l’accès, à distance, aux ressources et applications informatiques de l'entreprise.

- Participé, aidé et collaboré avec nos clients pour la mise en place de leur PCA.

- Mis en place la cellule de crise et la définition des rôles de chaque collaborateur.

- Mis en place des Survey périodiques pour l’Analyse des impacts de la crise sur le personnel et l’accompagnement de la communication interne (managers, salariés) et externe (clients).

- Revu la disposition des espaces de travail avec la définition des gestes barrières et mis en place des mesures sanitaires.

- Mis en place une cartographie des risques liés aux opérations et à la logistique : (Stockage des principaux Equipements Techno).

- Revu des prévisions business et élaboré de scénarios pour anticiper les conséquences sur l’entreprise, en particulier, la mise en place des solutions avec des caméras thermiques.

 

Quel a été l’impact de la crise sur la bonne marche des affaires ?

Comme énoncé antérieurement, nous avons subi une réduction de chiffre d’affaires assez conséquente. En effet, la plupart de nos clients sont dans une optique de réduction des coûts, essentiellement, à cause de l’arrêt partiel ou total de leurs activités. Une réduction qui s’applique entre autres aux budgets alloués à la sécurité.

Les allongements des délais de paiement se font, de plus en plus, ressentir et le besoin en trésorerie est imminent chez la grande majorité des entreprises marocaines en ces temps de crise. Des clients se retrouvent même dans l’incapacité totale de régler leurs dettes fournisseurs et nous nous retrouvons, donc, loin des 60 jours légaux.

Nous avons également dû faire face à la suspension de plusieurs marchés, en cours de consultation ou d’adjudication, à cause de la réduction, compréhensible, des investissements des entreprises en raison, non seulement, de la baisse des revenus mais également à l’incertitude qui accompagne cette crise.


Comment vous vous êtes réorganisés après le déconfinement ?

Penser qu’un retour à la normale se ferait au déconfinement est juste utopique, le virus est toujours présent et nous devons apprendre à vivre avec. Ceci s’applique tant sur le plan personnel que professionnel, cette crise nous a, en effet, permis de repenser notre méthodologie de travail et de revoir nos process et nos procédures. Nous avons réussi à créer une nouvelle dynamique de travail car l’ère est au changement, à l’implémentation de la digitalisation dans l’ADN de l’entreprise et dans nos différents circuits de travail.

La reprise de l’activité économique sera lente et progressive, nous nous devons d’accompagner nos clients dans cette épreuve en adaptant nos offres à leurs contraintes budgétaires. Comme il a été dit précédemment, la digitalisation et la technologie sont et seront les moyens par lesquels nous pouvons atteindre cet objectif tout en mettant en place le respect de la distanciation sociale au niveau de nos locaux ainsi que le respect des mesures barrières contre le COVID 19.

 

Comment se porte, actuellement, le secteur des solutions de sécurité au Maroc ?

Le secteur de la sécurité fait face à de multiples difficultés, en outre, le fait que les agents se retrouvent en première ligne de combat face à la pandémie, la baisse d’activité et le ralentissement économique que connait le pays exposant, ainsi, ces salariés tant au chômage partiel qu’au licenciement économique.

Cette crise s’ajoute à un environnement très peu favorable à ces professionnels de la sécurité qui se retrouvent, souvent, face à des sociétés ne s’acquittant pas de leur obligation de souscription et de déclarations de leurs salariés auprès des organismes sociaux et ne peuvent, par conséquent, prétendre à une quelconque indemnité de perte d’emploi.

Le secteur a dû également, dans un temps record, s’adapter aux nouvelles prestations qu’exige le contexte actuel, à savoir, le contrôle du port des masques, le respect des gestes barrières, l’utilisation massive des nouvelles technologies en termes de détection thermique par les entreprises et donc fournir des formations spécifiques aux agents dans un délai très court. 

Nous avons aussi vu changé la perception de nos clients sur les métiers de la télésurveillance, la surveillance mobile et la sécurité électronique. 

Nous avons senti plus d’intérêt et de valorisation pour ces activités qui, dans les circonstances du COVID-19, ont été l’outil le plus efficace pour le maintien de la sécurité des sites à moindre coût :

- Monitoring : L’activité au niveau de notre centre de télésurveillance s’est vue amplifiée avec le changement d’horaires, notamment, la fermeture de certains sites qui ont nécessité une surveillance accrue.

- Equipements de sécurité électronique : Le nombre d’interventions techniques a augmenté au vu de l’accentuation des demandes de nos clients sur le bon fonctionnement de leurs systèmes. Les déclarations d’incidents qui se faisaient dans des délais de 24h se firent instantanément.

- Surveillance Mobile : Nous avons pu augmenter notre business en termes de surveillance mobile du fait que quelques clients ont opté pour la suppression des agents de sécurité sur les sites.

- Vision (outil digital de reporting) : la consultation des rapports de gardiennage, de rondes mobiles, d’intervention technique à distance sur une seule plateforme WEB, dans les circonstances actuelles, a prouvé tout l’intérêt de la digitalisation pour nos clients.

 

Comment appréhendez-vous l’avenir de votre entreprise avec cette crise sanitaire qui continue de sévir ?

Nous appréhendons l’avenir avec beaucoup d’espoir et nous espérons que le post-Covid-19 sera une aubaine pour l’amélioration de la perception du travail de l’Agent de sécurité qui était en première ligne du combat face à la pandémie et qui n’as pas lésiné sur les efforts pour assurer la continuité du service, pendant cette période difficile.

Aussi, nous sommes très optimistes quant au développement, dans le futur, des solutions de sécurité à distance et à la mise en place des solutions de sécurité combinées (humain et électronique) afin d’optimiser les budgets de sécurité tout en maintenant des niveaux de sécurité élevés, en cette période de crise.

 

Quelles sont, selon vous, les principales leçons à tirer de cette crise ?

Le développement de l’esprit collaboratif et du sentiment d’appartenance.

L’ancrage des valeurs constituant le socle de l’entreprise.

Le développement de la digitalisation améliorant la productivité des équipes.

L’amélioration des méthodes de travail des collaborateurs en favorisant le télétravail.