img

01

10/20

L’Outplacement, un accompagnement pour un nouveau départ professionnel.

01-10-2020

Apparu dans les années 1960 aux États-Unis, l’Outplacement serait né de la volonté d’accompagner les plus anciens collaborateurs d’une société à se relancer sur le marché de l’emploi. En effet, dans une époque où l’ancienneté dans une même entreprise se comptait en décennie (20, 30, voir 40 ans !), il n’était pas évident de savoir comment s’y prendre une fois de nouveau en quête d’opportunité. De plus, cette période de plein emploi n’impliquait pas nécessairement que ses acteurs soient au fait des techniques pour présenter avantageusement leur profil (certains n’ont même pas eu à faire de CV pour être embauchés). Ainsi, l’Outplacement a été pensé pour aider ces salariés fidèles à se réadapter dans un marché compétitif et à se démarquer pour une bonne réinsertion. Ce service était, toutefois, élitiste car destiné aux cadres supérieurs. Depuis, l’activité s’est développée, à partir des années 1970 et 1980 en France, puis s’est largement démocratisée.


L’Outplacement, qu’est-ce c’est au juste ?

C’est une démarche de reclassement professionnel externe qui se caractérise par l’accompagnement d’un cabinet expert dans un contexte de départ d’un ou plusieurs salariés d’une entreprise. Les raisons de sollicitation d’un Outplacement sont principalement de trois sortes :

- Restructuration

- Arrêt d’activité

- Départ négocié

Le service se présente comme un coaching de transition, avec des étapes d’exécution sur plusieurs mois, mais également un support psychologique essentiel au collaborateur qui se retrouve dans une situation de précarité passagère. La méthodologie peut différer, d’un cabinet à l’autre, mais elle comporte généralement les étapes suivantes : un bilan de compétences, la définition d’un projet professionnel et l’accompagnement dans la recherche active.


Le bilan de compétences

La première étape d’un Outplacement, à savoir le bilan de compétences, est cruciale pour la réussite du projet. En effet, c’est à travers cet exercice que le consultant est amené à connaître le collaborateur qu’il accompagne. Il doit pouvoir comprendre son parcours professionnel, ses motivations et ses attentes. Il doit aussi apporter un regard critique sur sa visée, ses acquis, son expertise et éventuellement les canaux d’apprentissage qu’il pourrait exploiter. Il est essentiel de faire comprendre au salarié « nouvellement chercheur d’emploi » qu’il n’y a pas de bon ou de mauvais profil. Toute difficulté professionnelle rencontrée naît d’une inadéquation ou d’un manque d’expérience à combler, avec des formations éventuellement. On peut donc dire que le bilan de compétences est un exercice qui doit permettre un réajustement entre ce que le collaborateur "est" et ce qu’il "aspire à être". Une fois le gap défini, on peut passer à la seconde étape.


Le projet professionnel

A présent, le consultant va mettre à profit son expertise et sa connaissance du marché pour orienter le collaborateur vers un choix professionnel judicieux. La solution proposée est aussi variable qu’il existe des variétés de profils, d’ambitions professionnels et d’opportunités d’emploi. En effet, le conseil peut orienter vers une recherche classique d’un nouveau poste comme sur une reconversion professionnelle, un projet d’entrepreneuriat, etc. L’objectif est avant tout de donner la bonne direction aux efforts qui vont suivre. Bien entendu, il va sans dire que le collaborateur encadré a son mot à dire sur ce projet qui est construit pour et avec lui.


L’accompagnement dans la recherche active

Comme nous l’avons vu précédemment, les orientations du projet professionnel sont variables. Toutefois, nous parlerons ici de la solution la plus courante, à savoir la recherche d’une nouvelle opportunité d’emploi. N’oublions pas que le but de l’Outplacement est de donner au collaborateur accompagné les outils nécessaires pour maximiser ses chances de réinsertion professionnelle. Cela étant, il reste l’acteur principal et doit de lui-même initier l’effort de recherche active. Ainsi, le consultant accompagnateur l’aidera à retravailler son CV, à créer ou réadapter son profil LinkedIn puis à cibler les bonnes offres. Cet encadrement se fait sur plusieurs mois, dépendamment de la conjoncture (offres d’emploi existantes ou non), mais aussi et surtout de l’engagement du principal concerné.

Qu’il soit individuel ou collectif, l’Outplacement est un service qui a démontré l’importance de l’accompagnement dans les questions de carrière et de replacement. En effet, face aux mécanismes et rouages du marché de l’emploi en perpétuel mutation, le conseil d’un expert avisé n’est jamais superflu. Ceci est d’autant plus vrai que la situation de la crise du Covid-19 que nous vivons actuellement prouve, si cela était nécessaire, qu’il est essentiel d’être préparé pour faire face à l’instabilité quelle qu’elle soit.