img

17

09/20

Un métier, un parcours : Jihane BOUZOUBAA, Chief Technology Officer.

17-09-2020

Dans le cadre de notre série d’interviews visant à étendre les perceptions et les connaissances sur les diverses positions professionnelles, nous débutons par une entrevue avec Madame Jihane BOUZOUBAA qui occupe le poste de Chief Technology Officer au sein de CREDITINFO MAROC.

Dans un monde où l’informatique est devenue omniprésente, le DSI ou Chief Technology Officer en anglais, est aujourd’hui une position clé dans le déploiement de systèmes d’information stratégiques nécessaires quant à l’amélioration de la performance de l’entreprise.

Dans cet article, Madame Jihane BOUZOUBAA nous fait part des demandes et des enjeux du métier dont le secteur est en constante innovation, ainsi que de son expérience professionnelle en tant que femme exerçant dans un secteur de travail, selon certains constats, majoritairement masculin. 

 

Quel a été votre itinéraire de formations ?

Titulaire d’un master en Computer sciences and IT de SUPINFO International University, après avoir obtenu mon baccalauréat S. Je m'étais fiée à la renommée de SUPINFO à l’international et aussi à son régime disciplinaire et à la qualité de l'enseignement qui correspondaient à mes aspirations. SUPINFO m’a octroyé le privilège de décrocher mon premier emploi en alternance, au sein de la multinationale SAFRAN, avant même la fin de mon cursus. J’ai complété ma formation par un certificat en ingénierie logicielles des systèmes biométriques au sein de l’INPT de Rabat.

 

Comment décririez-vous votre métier ?

Le métier de DSI requiert de multiples compétences à la fois techniques et managériales. Le DSI est un poste clé dans la stratégie et l’organisation.

Un métier qui requiert de la compétence, de l’autonomie et de savoir travailler en équipe.

Un DSI prend des décisions, certes, mais ne travaille pas seul, il orchestre différentes équipes. Il est amené à porter plusieurs casquettes en allant de la supervision de l’infrastructure réseau et la conception projet, jusqu’ à la mise en place du projet et sa maintenance.

Le travail d'équipe est l’élément clé de la réussite de ses missions. Quand tous les membres ont l'impression de faire partie du projet et que le projet réussit, les retombées pour l'équipe en charge de travail et pour l'estime de soi de chaque individu sont considérables.

 

Quelles sont les raisons qui vous ont poussées à choisir ce métier ?

J’ai tracé mon chemin dès ma première année au lycée, je savais exactement ce que je voulais faire et ce que je voulais devenir. Passionnée par les NTIC depuis toujours, j’ai toujours voulu poursuivre mes études en informatique.

Tout au début de ma carrière, j'essayais de me concentrer sur l'aspect technique de l'IT mais sans toutefois négliger l’aspect communication. Je suis passée d’ingénieur étude et développement à Ingénieur Test et intégration puis responsable fonctionnel. Cet acheminement ne fait que venir ancrer mon envie d’évoluer dans ce domaine.

Mes précédentes expériences professionnelles, variées et enrichissantes ont renforcé mon adaptabilité à toutes les situations.

Une fois l’opportunité de décrocher le poste de DSI s’est présentée, je l’ai saisie en démontrant mon dévouement pour le travail que j’entreprends.

 

Quelles sont vos missions quotidiennes dans votre entreprise et quel est le rôle d’un DSI en 2020 ?

Au fil des années, le rôle d’un DSI a évolué à travers le temps. Aujourd’hui, qu’un informaticien soit un technicien n’est plus l’avantage différentiateur comme cela a pu l’être auparavant. Avec le passage à la digitalisation, on attend beaucoup du DSI, qui devra cultiver de multiples compétences.

Ma mission principale est de veiller à ce que l'ensemble du système d'information soit en adéquation avec les objectifs métiers de l'entreprise, au sein de laquelle j’évolue actuellement.

J’opère dans le secteur financier et les demandes ne cessent d’évoluer pour aller vers la digitalisation et le monitoring du portefeuille client ce qui nous impose, davantage en tant que DSI, d’assurer la sécurité et l’intégrité du SI.

 

Comment un profil IT peut-il se renouveler et rester à jour dans un monde où la technologie ne cesse d’évoluer ?

Lorsque l’on travaille dans l’informatique, il est crucial de mettre à jour ses compétences constamment. Pilier de la transformation digitale des entreprises, un profil IT doit être en mesure de suivre le rythme des évolutions de la technologie. Parmi les moyens les plus répandues pour rester à jour sont de suivre l’actualité sur le web et les formations en e-learning.

 

Selon vous, le taux des femmes travaillant dans les métiers de l’IT est-il significatif ?

Pas du tout ! C’est un fait, les métiers de l’IT ont besoin des femmes. La plupart pensent même que ce métier est ‘réservé uniquement aux hommes’, et particulièrement les femmes elles-mêmes. Influence sociale ou autre ?

Actuellement, les recruteurs font part, de plus en plus, d’une volonté de féminiser le secteur informatique afin de diversifier leur équipe et de donner une vision différente que celle déjà existante.

Il est relativement plus facile de trouver de la flexibilité dans l’informatique car on travaille souvent en mode projet et le télétravail est intégré culturellement : un argument de poids qui pourrait attirer davantage de femmes dans ce domaine.

 

Comment avez-vous vécu la transformation digitale due à la crise pandémique ?

Comme je l’ai cité au préalable, l’une des missions de mon poste est de garantir la continuité d’activité.

Au sein de CREDITINFO, nous avons un plan de secours informatique qui vise la reprise d’activité de l’entreprise. Il représente le maillon capital de la politique de sécurité informatique de l’entreprise, étant donné que l’entreprise ne peut pas se permettre l’interruption de service.

Toutes nos équipes ont les outils nécessaires pour mener leurs missions en télétravail. Le basculement vers ce mode s’est déroulé sans aucun impact sur la continuité d’activité. En effet, ce mode est déjà utilisé bien avant la pandémie.

 

Quels conseils donneriez-vous à un jeune profil IT en début de carrière ?

Après 11 ans d’expérience dans le domaine IT, j’ai retenu une leçon. Si on vous donne un travail à faire, faites-le, puis faites-en un peu plus. Vos responsables ainsi que vos clients seront enchantés et en parleront autour d'eux.

Parmi les choses les plus importantes pour réussir sa carrière en IT est d’être déterminé, d’avoir des objectifs à moyen et long terme. Il faut prendre la responsabilité de sa propre carrière et essayer de trouver un moyen de se différencier et de briller. Accompagnez votre technicité avec des compétences en management et en communication. La clé de la réussite est la capacité à vendre ses idées et à se promouvoir soi-même. N’abandonnez pas tant que vous n’avez pas atteint vos objectifs.